Tous les forums > Equipements > Copropriété experience?
G0053352
Cheronimo40

Copropriété experience?

Bonjour
Si quelques uns d'entre vous ont une mauvaise ou bonne expérience de la copropriété sur un catamaran d'une valeur de 300ke par ex, mais recente, nous sommes preneurs de conseils, de contrats en cours, des pièges a éviter etc...
Nous avons déjà pris bonne note des commentaires fait en 2017.

Un grand merci par avance Jacqued

mardi 06 novembre 2018 11:43

Liste des contributions

Missing
5
Pierres

La copropriété pour un bateau c est absolument genial.. ..
Quand les 2 copropriétaire se battent sa peut permetre de faire une bonne affaire....
Vecu

mercredi 07 novembre 2018 16:06
Wild_bill
4
cowboy bebop

Je reste adepte de l'adage "mieux vaut un petit chez soi d'un grand chez les autres", trop vu et entendu parlé de copropriété problématiques même sur des petits bateaux.

Difficile partage des frais, entretien, casse, dates d'utilisation... Vente ...

mercredi 07 novembre 2018 16:09
Missing
1
Pierres

100 pour cent d accord avec toit....

jeudi 08 novembre 2018 09:40
20170420_185202
Demian12

Je redoutais également mais depuis 4 ans cela se passe bien avec un ami, on a fait un "tirage au sort" , 1 semaine c edt lui prioritaire, l autre c est moi , comme ca cela départage de façon neutre. Jusque là pas eu besoin . Pr casses/pertes eventuelles le responsavle paie. Qd c est l usure on partage en 2.
Le plus penible je crois c est qd l investissement en travail de l un n et pas équitable par rapport à l autre , cela peut créer des tensions latentes a la longue. Sinon niveau financier c est tres agreable de tt diviser par 2 . Pour l instant pr moi pas de pb, cela me permet d avoir un voilier correctement entrenu . En divisant par 2 je me pose moins de questions financieres.
Cela depend bien sûr du programme ! ( nous sommes sur du côtier principalement pr quelques jours, et 2 fois par an sur 15j) . Nous naviguons aussi souvent ensemble. C est la question des choix de nav, des décisions le pb + ;) nos avis divergent svt et dix comme dirait Desproges ^

mercredi 07 novembre 2018 16:22
Img_2980
Dulcinea

J’ai essayé lors de l’achat de mon voilier en 2008. Mon partenaire n’était pas d’accord ou capable (?) de suivre avec l’entretien et les améliorations qui étaient nécessaires à mon sens. Des problèmes avec sa désormais ex femme ont fini par tuer la collaboration. On a converti sa mise de départ en semaines de location et j’ai gardé le bateau 100% à mon nom.

jeudi 08 novembre 2018 09:20
Missing
Néréides

Pour moi çà se passe bien, j'ai rencontré quelqu'un de très sympa.
Il a plus de moyens que moi, mais le bateau a tout ce qu'il faut et est bien assuré.
Je m'éclate à faire l'entretien donc pas d'exigences de 50 % obligatoire sur ce poste là. On aime ce bateau tous les deux, bref pour l'instant que du bonheur !

jeudi 08 novembre 2018 09:50
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Geronimoforty, comme tu le vois, il y a autant d'exemple différent avec un net pourcentage de réussite. En discussion sur la zone de carénage, les vieux loup solitaire regrettent le co-partage d'un bateau entre "pote".

jeudi 08 novembre 2018 09:57
Wild_bill
cowboy bebop

Tramex... Il y-a 6 avis pour le moment. On ne peut pas vraiment appeler ça échantillon représentatif.

deux n'ont pas de copro mais un apriori plutôt négatif. deux qui considèrent cela plutôt difficile et deux ou ça roule super.

Tu appelles ça net pourcentage de réussite ?

Et le loup solitaire qui regrette les copains d'à bord... Il est vraiment solitaire?

jeudi 08 novembre 2018 10:19
Fioriture1
sailman

certains peuvent vivre en coloc sur terre, d'autres pas. c'est tout...

Et comme toute communauté il faut faire des concessions.

Apres le problème c'est toujours le fric (et les oursins dans les poches qui vont avec).

Certains peuvent vivre sans compter (et cela ne dépend pas forcement du niveau de revenus ). Certains se cassent la tête si la repartition n'est pas de 50/50 mais 49,5/50,5, d'autres ne la calculeront meme pas...

Pour les anxieux, faire un règlement qui décrit tout, aller chez un avocat avant pour blinder ça et en route.

Pour les autres, vivre en communauté est dangereux...comme la vie d'ailleurs...mais peut révéler de si belles surprises

jeudi 08 novembre 2018 10:15
Missing
Francois 260

Tout à fait d'accord avec Sailman. J'ai eu 4 copropriétés, toutes bien passées. Même rapport à l'argent, on partage les frais sans s'occuper de qui est responsable. Conception de l'ordre tout à fait compatible. Le copropriétaire est le meilleur coéquipier. Il connaît. Par contre, je ne louerai jamais mon bateau, je préfère cent fois la copropriété !

jeudi 08 novembre 2018 10:34
Portique_2
Philosophe

Paul et Micke ont un bateau en copropriété à Port Camargue...

Paul est allé faire un tour jusqu'en Corse en Juin, vent Nord-Ouest au départ et petit coup d'Est au retour, nickel. A peine 20 heures à l'horamètre du moteur.

Micke est allé aux Baléares en Juillet, pétole molle la plupart du temps, plus de 100 heures affichées au moteur.

Qui fait et paye la prochaine vidange, avec les filtres qui vont avec ?

Hé oui, Mike a usé (utilisé) le moteur, mais Paul a "usé" les voiles et les écoutes.

jeudi 08 novembre 2018 10:36
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

Je n'ai pas l'expérience de Philosophe en termes de copropriété, mais je sais qu'une vidange moteur, ça se fait toutes les 200 heures ou chaque année.

Je ne vois donc pas le "problème" qu'ont eu Paul et Mike.

jeudi 08 novembre 2018 11:23 *** Message modifié par son auteur ***
Portique_2
Philosophe

C'était un exemple, Persil...

Mais j'ai oublié de préciser le type de moteur, et pour améliorer tes connaissances, je t'invite à consulter :

http://www.dbmoteurs.fr/sites/default/files/7738916-VOLVO-PENTA-DBMOTEURS-DB-MOTEURS.pdf

où il est écrit "100 heures" pour l'huile, et le problème est que Mike a dépassé ce temps préconisé sans rien faire, Paul va-t'il lui en tenir rigueur ?...

jeudi 08 novembre 2018 12:12
Mon_bureau...
Persil pas fané

100 heures ou chaque année pour l'huile,
200 heures pour les filtres.

Aucun problème dans la pseudo expérience que tu rapportes de façon indirecte...
(relire le titre du fil...)

jeudi 08 novembre 2018 12:37
Missing
Pierres

Nom nom le filtre à huile c est à chaque vidange.. ..

jeudi 08 novembre 2018 14:15
Mon_bureau...
1
Persil pas fané

Cela dépend des constructeurs.

Tandis que le mien ne demande la vidange que toutes les 200 heures...
...certains constructeurs font faire les vidanges toutes les 100 heures (Sans doute leurs moteurs sont beaucoup plus fragiles, salissent l'huile 2 fois plus vite, et doivent donc avoir un entretien 2 fois plus fréquent avec des pièces qui coûtent 3 fois plus cher ? )

Yanmar, par exemple, préconise la vidange toutes les 150 heures, mais fait changer les filtres toutes les 250 heures.

Dans le cours (excellent) sur les moteurs que j'ai suivi, le formateur (mécano marin, et expert) préconisait vidange et filtres toutes les 200 heures, sans tenir compte de la marque du moteur...
Mais dans tous les cas : vidange chaque année, en sortie d'hiver.

vendredi 09 novembre 2018 23:11 *** Message modifié par son auteur ***
Portique_2
Philosophe

A bien relire le titre, merci Persil de le rappeler, il est bien question d’expérience en copropriété, et tu dis ne pas en avoir, alors quel est le but de ton intervention ?
J'ai du mal à comprendre.

La mienne, d'intervention, est pour dire que bien souvent les problèmes de mésentente peuvent venir de peu de chose.

Paul est un peu bricoleur et Mike a 2 mains gauches, mais Paul ne veut pas faire un boulot qui incombe à Mike, ni payer la moitié de l'intervention d'un mécano que Mike sera obligé de faire intervenir.

Cela risque d'être pareil pour la bouteille de gaz, la réserve d'essence pour l'annexe, etc...

Tout cela pour dire que la copropriété n'est pas chose facile.

Je reviens pour remercier Pierre qui sait mieux lire que Persil...

jeudi 08 novembre 2018 14:27 *** Message modifié par son auteur ***
Mon_bureau...
Persil pas fané

"A bien relire le titre, il est bien question d’expérience en copropriété, La mienne, d'intervention, est pour dire que bien souvent les problèmes"

sans aucun doute le fruit d'une longue expérience ??? ou bien simplement le besoin de causer pour causer ?

Moi, je n'ai que celle des vidanges, et quand je lis une ânerie sur le sujet, je tente de corriger...

vendredi 09 novembre 2018 12:43 *** Message modifié par son auteur ***
Portique_2
1
Philosophe

"simplement le besoin de causer pour causer" ...?

"quand je lis une ânerie sur le sujet, je tente de corriger..."

- alors il faudrait corriger celle-ci que tu écris un peu plus haut, et que Pierre corrige :
"100 heures ou chaque année pour l'huile,
200 heures pour les filtres."

car il faut bien relire la page 27 (copier/coller pas possible) de ceci :

http://www.dbmoteurs.fr/sites/default/files/7738916-VOLVO-PENTA-DBMOTEURS-DB-MOTEURS.pdf

où il est bien écrit, en début de page, avec la mention IMPORTANT écrit en gras :
"l'huile et les filtres à huile doivent être changés... Par la suite il faut LES changer toutes les 100 heures.

A moins que ton expérience (personnelle) sur les vidanges soit meilleure que les préconisations du fabriquant, et tu fais comme tu veux avec tes moteurs, mais n'induis pas les autres en erreur en disant que les filtres gazole se changent toutes les 200 heures quand le fabriquant indique clairement 100 heures.

Merci.

vendredi 09 novembre 2018 13:06
Mouette
2
Penn-Kalet

L'huile moteur doit êtreremplacée tous les ans pour les raisons évoquées plus haut.
Je pense que l'histoire du filtre est un épi phénomène

samedi 10 novembre 2018 10:10
Mouette
Penn-Kalet

Je pense que la demande initiale est focalisée sur des Retex.
Ce qui peut éviter certaines élucubrations

samedi 10 novembre 2018 10:08
Mouette
1
Penn-Kalet

L'huile doit etrechangée tous les ans car elle se charge d'humidité ce qui altère grandement sa performance...

samedi 10 novembre 2018 10:05
Avatar_heo
1
Seemann

Pour ma part, ça se passe plutôt bien... mais ça reste dans la famille et il n'y a pas de conflit.
Mon copro de père utilise le bateau à 95% et en assure l'entretien (j'ai beaucoup moins de temps libre qu'un retraité) mais je participe quand même aux frais généraux en lui glissant un ou deux chèques quand il le faut.
Ce système là ne me paraît pas vraiment viable avec un copropriétaire que l'on connaît à peine. Je rejoins le dicton "mieux vaut un petit chez soi d'un grand chez les autres", bien que "l'économie du partage" soit à la mode.

jeudi 08 novembre 2018 11:03
Img_4450
1
MIC

Dans le contrat bien s'interdire la location dans sa période de jouissance.
Ca a failli m'arriver et pire, le rapport des locs restait au loueur et non à la copro !!
Le plus délicat est quand on rachète 50% à un proprio. Ca restera "son bateau" et si il fait appel à la copro c'est qu'en principe il y a de gros frais à prévoir
Si le copro a déjà une place et qu'ont fait un contrat 51/49%, en cas de separation, la place lui reviendra
On doit trouver des contrats type sur le net

jeudi 08 novembre 2018 11:50
Wp_20180302_09_34_05_pro
2
skipperTramex

Alors je vais y aller de mon expérience (petite), avec ma femme 50/50. Ça va, tout est partagé, je fais la vaisselle, elle fait à manger. Aucun soucis, je fais tout, et je suis toujours d'accord avec moi, what else.

jeudi 08 novembre 2018 13:04
G0053352
Cheronimo40

Merci pour vos interventions qui confirment bien la problématique de la copro. En famille ou entre amis cela a le merite de bien se connaitre mais j'en déduis que si l'on met tout sur la "table à cartes" avant de s'engager en ouvrant un compte en banque ou SCI celà doit pouvoir se faire. J'irais plutôt sur une copro en partant d'un achat a 2 voire 3 plutôt que de racheter une part. Une maintenance réalisée ensemble chaque année durant plusieurs jours avec un planning biennale a 2 ou sur 3 ans à 3 avec un forfait par semaine d'utilisation alimentant la caisse de maintenance, bref je pense que l'on peut l'envisager.
Bon vent belle mer à toutes et tous
Jacques

vendredi 09 novembre 2018 08:35
Run_manu
1
Erendil

Mon avis après 30 ans de copro sur le même bateau :

- si vous avez besoin d'un avocat ou d'un règlement en 30 pages, laissez tomber.
- Si pour vous, 50 ce n'est pas 49,9, laissez tomber.
- Si, quand vous recevez un équipier à bord, vous commencez par lui lire une fiche sur ce qu'il a le droit de faire et sur ce qui est obligé de faire, laissez tomber.
- Si à chaque repas avec des potes vous sortez une calculette pour partager l'addition, laissez tomber.

Par contre, si en parlant, vous constatez que vous avez la même réponse à la question "pour faire quoi ?", alors vous pouvez tenter.

Tous les accords sont possibles, tous les partages sont imaginables. Toutes les situations peuvent fonctionner, même celles qui de l'extérieur apparaissent les plus fragiles. Le tout est qu'au final chacun trouve son compte.

Une des régles qui nous ont sauvé (nous étions jusqu'à une demi douzaine de copropriétaires sur le même bateau) : tu pars de la copro ? Tu laisses ta part aux autres.

Une autre chose aussi, nous étions jeunes, fauchés. La loc nous a permis de financer l'entretien jusqu'au moment où notre situation financière nous a permis d'y faire face sans loc.

Et puis le temps passe, et au final, même si je revois à bord d'ancien copro, je suis le dernier de la bande.

La copro, c'est comme les mariages. Il y en a qui fêtent leur noce de chène et d'autre leur 5ème divorce.

vendredi 09 novembre 2018 12:14
6c13c93614f32dcefe2ad997fdd55356
escobar68

Serais tu le copro parfait, celui qui sort le carnet de chèque plus vite que son ombre pour éviter une contrariété ? ....formidable !

vendredi 09 novembre 2018 13:28 *** Message modifié par son auteur ***
Run_manu
Erendil

Le problème du carnet de chèque ne s'est jamais posé. La copro se finançait au début par des locs. On se retrouvait quelques we en avant saison pour préparer ensemble le bateau. Après, chacun partait naviguer ensemble ou pas. Ce n'était pas un Wally, mais un cata de 35', les coûts restaient modiques.

vendredi 09 novembre 2018 14:46
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Erendil, c'est bien beau, mais laisser ta part si tu pars, mais si tu as mis 50 000€, pas sur de trouver!!

vendredi 09 novembre 2018 12:21
Run_manu
1
Erendil

Encore une fois, chacun fait comme il veut. Au final, cette solution nous a convenu.

Tout dépend sans doute du rapport à l'argent de chacun. L'un peut claquer tes 50.000 € en un week end, un autre peut vivre avec durant 5 ans.

Si la copro entre les deux est uniquement basée sur un partage des coûts, probable que cela coince. C'était cela que je voulais exprimer.

Une copro, c'était, pour nous, avant tout un moyen de faire vivre un bateau. L'argent n'était pas au cœur du projet.

Mais chacun fait bien comme il veut. J'ai donné ma réponse à la question.

vendredi 09 novembre 2018 12:29
6c13c93614f32dcefe2ad997fdd55356
escobar68

Il y a autant de différences que d'individualités, autant de capacités financières que de motivations hétéroclites. ...quand on parle de sommes importantes un contrat devant notaire me paraît le minimum dans un monde bien loin du conte de fée. ..si on veut assurer un temps soit peu ses arrières et son existence par la même. ....

vendredi 09 novembre 2018 13:36
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Erendil, alors c'était il y a longtemps!!!

vendredi 09 novembre 2018 13:11
Run_manu
Erendil

Ben je l'ai dit. La copro a 30 ans. C'est aussi l'âge du bateau.

vendredi 09 novembre 2018 14:43
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Erendil, je le disais sur l'esprit. Comme les histoires de vente en topant la main.

vendredi 09 novembre 2018 20:54
Missing
Francois 260

Je suis totalement d'accord avec Erendil, sauf sur le point de la revente de part qui était accepté, mais on se rencontrait avec le candidat nouveau, on naviguait une journée, on discutait et ca suffisait. Sur aucune copropriété je n'ai signé de contrat.. ce qui n'est pas forcément recommandable, mais qui traduit au fond l'acceptation que l'on fera tout pour trouver une solution...

vendredi 09 novembre 2018 16:32
Received_10153601303321821
Dr Feelgood

c'est possible, mais si c'est un copain, c'est aussi le meilleur moyen de se fâcher..

J'ai finalement préféré un petit chez moi plutôt qu'un grand chez les autres pour des divergences de programme (course vs croisière) et de besoin d'entretien (les mecs ont 2 mains gauches, ça sera donc pour bibi).

Pour que ça fonctionne à mon sens il faut 50% d'utilisation et 50% sur toutes les dépenses, quelque soit l'usage de l'un ou l'autre, sinon c'est tout de suite l'enfer.

Il faut également une "exit strategy": vente après 3 ans ou à l'autre ou à une tierce personne..

Mais pour vramient être certain que ça se passe bien: une copro à 100% d'un bateau qui vaut 50% du budget

vendredi 09 novembre 2018 16:59
Wp_20180302_09_34_05_pro
skipperTramex

Doc et si c'est une copine, ça marche aussi

vendredi 09 novembre 2018 20:55
Fioriture1
sailman

Non s’i a pas jamei vist
Un còfre-fòrt seguir un atahut...

Partant de la ca simplifie bien des choses dans la vie.

vendredi 09 novembre 2018 21:09
No_l_2009_179
Tournesol

J'ai eu un bateau en copropriété et je ne le ferais plus.
Avoir un bateau seul c'est déjà devoir faire un tas de compromis. Un bateau en copropriété ce n'est que des compromis.

Pour moi, vaut mieux un bateau moins cher seul qu'un bateau plus cher à 2.

vendredi 09 novembre 2018 21:20
Mouette
Penn-Kalet

Tu pourrais citer des exemples pour mieux comprendre quels sont les problèmes que tu as rencontrés ?
Merci

samedi 10 novembre 2018 10:49
Gopr5778
kaloni29

bonjour,rien a voir mais moi je cherche un ou des coproptiétaires pour acheter camion aménagé...donc avis.Fermez la parenthese.Merci.

samedi 10 novembre 2018 12:20
24h_2017
MojiThau

Bonjour,
J'ai eu plusieurs copropriétés sur des voiliers de régate, ça a toujours bien marché.
Les soucis ont été divisés par 3, 4 ou 5 ainsi que les frais. En outre, on avait toujours un équipage motivé.
Il faut faire une copropriété avec un but, un programme.
Si c'est pour avoir un bateau pour se balader le week end, ça me semble plus difficile.
C'est également une bonne solution pour faire de grandes croisières en se partageant les trajets.
C'est surtout un bon moyen pour que votre bateau fasse des miles, tant sur la Manche qu'en Méditerranée, nos copropriétés ont navigué au moins 100 jours par an.
Il faut faire une association en loi de 1901, c'est l'association qui achète le navire avec l'argent que les membres ont avancé. Ainsi le bateau n'est à personne et un membre peut partir quand il le veut, un nouveau membre versant du capital, le partant reprend ses billes.
C'est un bon choix pour le sponsoring.
En fin d'activité, on dissout l'asso et chacun est remboursé de son avance, au pro rata du capital restant.
Cordialement.
Pascal

samedi 10 novembre 2018 12:32
Missing
Francois 260

Si on résume, il me semble que ceux qui ont pratiqué la copropriété semblent avoir majoritairement un avis plutôt favorable et que ceux qui ont un avis négatif ne l'ont, apparemment, pas pratiqué, ce qui est tout à fait logique. C'est avant tout une question d'état d'esprit personnel vis à vis de ce choix, respectable quel qu'il soit. Il se trouve aussi que l'effectif qui pratique et répond n'est pas très nombreux, mais l'évolution de la société vers le partage devrait augmenter ce nombre. On verra..

samedi 10 novembre 2018 12:56
Dsc08620
RV29N

Bonjour,

Un autre petit retour d'expérience.

3è année de copropriété sur un monocoque de 36' acheté d'occasion pour un montant bien inférieur à celui indiqué dans le post initial (6 fois moins). Donc naturellement les données initiales diffèrent quelque peu.

L'acquisition a été faite avec un ami d'enfance avec qui j'ai fait mon apprentissage de la navigation de croisière. Des témoignage dans le fil montrent que des copro fonctionnent entre personnes ne se connaissant pas initialement. Personnellement, je n'aurais pu imaginer cette possibilité. Bien apprécier le caractère du copropriétaire, à terre comme en mer, et savoir que réciproquement l'ami-copro connait mes bons comme mes mauvais côtés, avoir l'expérience longuement éprouvée de navigations conjointes, partager le même projet au travers de cet investissement me sont apparus les conditions indispensables pour me lancer dans l'aventure.

Il y a bien sûr des risques et des contraintes dans le système, mais c'est vraiment une question de compromis que nous avons jaugé au travers de trois grands avantages qui sont :
- partager le budget d'investissement, d'équipement, d'entretien et de fonctionnement, et vraiment, au delà même du caractère objectif de l'économie pour chacun (division par 2 !), c'est extrêmement jouissif de ne pas balancer l'argent par la fenêtre pour un "objet" dont la durée d'usage dans l'année demeure plus que réduite. Et bien sûr partager les soucis liés à l'entretien, les choix en matière d'équipement, etc. en se complétant sur les capacités ou la disponibilité pour effectuer nous même certains travaux.
- Allonger le périmètre de navigation et parallèlement la durée de la saison, et donc se permettre, dans la situation d'activité professionnelle qui est la nôtre, de pouvoir malgré tout atteindre des eaux plus lointaines (le projet à cette heure est l'exploration des côtes écossaises avant, peut être, de pousser plus au Nord)
- Avoir le plaisir de composer des équipages variés, familiaux ou non, avec l'ami-copro ou non, en solo ou non, etc.

Ce qui nous a semblé indispensable au préalable, c'est d'établir un "règlement intérieur" de la copropriété qui définit quelques grands principes sur le programme de navigation, les règles de modération quant à l'entretien et l'acquisition des équipements, la façon d'établir le calendrier des navigations et surtout les règles en cas de dissolution de la copropriété. Une fois ce règlement écrit, on l'a "oublié", mais le fait d'avoir fait cet exercice nous a permis de bien clarifier nos objectifs respectifs (et de les faire converger). Et chacun sait qu'en cas de difficulté ou d'évènement, ce règlement sera un point d'appui pour régler le problème.

La copropriété est jeune et peut être que des évènements viendront la mettre en difficulté ; mais en attendant, le bilan est extrêmement positif. Et en cette période où la sobriété consumériste devrait s'imposer à tous et le compagnonnage être une qualité plus répandue, nous ne pouvons que nous féliciter de ce choix !

Hervé

samedi 10 novembre 2018 13:52
G0053352
Cheronimo40

Merci pour ce retour d'expérience vecue.
Bonne continuation, Jacques

samedi 10 novembre 2018 15:21
Missing
1
Dgitou un jour

Si deja ils se prennent la tete pour savoir si on doit changer le filtre a chaque vidange ! Ha ha l ca promet comme ds le skecht de murielle robin.
Perso changement de filtre a chaque vidange une fois par an, ca m evite de calculer les heures ( sur un vieux yamar y a pas de compteur)
Pareil pour ma caisse ,
Je pense que ma copro est possible ,j ai un tres bon amis quo est en copro, et ca le fait , meme qd un des deux fait une Grosse betise, ( talonnage avec vis abimee sur un etap ) ben reparation commune etc!!
C est qd meme moins contraignant que d assumer seul un voilier,
Pour moi pas possible car je vis a bord

samedi 10 novembre 2018 15:45

Répondre

Pour participer aux forums, vous devez être inscrit et identifié

Vous identifier | Créer un compte matelot

Retour forums